20 DAS 2DAS 2 40 DAS 4DAS 4
Filière — Vigne et vin

FUI
NV²

Pilotez l'azote de la vigne à la cave pour maîtriser le profil organoleptique des vins


La prise en compte des préférences des consommateurs internationaux vers des vins à typicité fruitée marquée nécessite une adaptation des produits et donc une adaptation des pratiques viti-vinicoles qui permettent le pilotage organoleptique des vins vers le profil aromatique souhaité.

L’azote ayant un rôle majeur sur la qualité de la baie mais aussi la qualité de la fermentation alcoolique, les apports azotés à la vigne et en cave permettent d’orienter le profil aromatique vers une typicité fruitée.

Les objectifs fixés

L’objectif stratégique est de proposer aux vignerons et aux œnologues une approche intégrée de la vigne à la cave, pour mieux maitriser la gestion de l’azote en fonction du profil de vin visé.

Les objectifs spécifiques sont de développer une palette d’outils de gestion des apports azotés tout au long du processus de production des raisins et de la fabrication du vin :

- des outils d’aide à la décision (OAD) apportant une stratégie précise pour gérer les apports d’azote depuis le vignoble, jusqu’à la cave : un OAD Vigne et un OAD Cave capables de communiquer ;

- des fertilisants organiques et biostimulants naturels permettant un apport d’azote optimal pour la vigne et une production plutôt axée sur la qualité que le rendement ;

- des couples nutriments levure adaptés au profil aromatique recherché ;

- des outils d’échantillonnage et d’analyse haut-débit permettant (1) de suivre l’élaboration du vin souhaité via des paramètres précis et (2) d’implémenter l’OAD Cave.

Consortium

–    iTK (porteur du projet) : aide à la décision pour l’agriculture

–    Nyseos : analyses qualitatives et aide à la décision pour l’oenologie

–    Frayssinet : fertilisants, biostimulants

–    Lallemand : levures et compléments nutritifs pour les fermentations

–    INRA et l’Université de Montpellier rassemblés au travers de 4 UMR : LEPSE (physiologie de la plante), SYSTEM (fonctionnement des agrosystèmes), SPO (Oenologie) et MISTEA (modélisation informatique et statistique).

–    L’IFV (Institut Français de la Vigne et du Vin), est également associé au projet.

Programme

Des expérimentations au vignoble permettront d’approfondir les connaissances sur l’assimilation des biofertilisants par la vigne et le transfert de l’azote dans les baies, et de les modéliser, sur deux cépages–modèles : Sauvignon blanc et Merlot.

L’expérimentation en cave fera le lien entre le profil aromatique d’un moût et le type de vin obtenu, en fonction de la souche de levure et des nutriments azotés utilisés pour la fermentation.

Ces  connaissances  nouvelles seront intégrées dans deux outils d’aide à la décision complémentaires, pour les viticulteurs et pour les œnologues. De plus, de  nouvelles méthodes haut-débit seront  mises  au point pour industrialiser les analyses qualitatives fines des baies, des moûts et du vin, actuellement réservées à la recherche. Enfin, le projet aboutira à la mise sur le marché de produits innovants pour la fertilisation de la vigne et la gestion des fermentations.

 Contact

Philippe STOOP

 iTK

 Avenue de l’Europe

 34830 CLAPIERS


    • iTK (porteur)
    • NYSEOS
    • FRAYSSINET
    • LALLEMAND
    • INRA
    • Université de Montpellier
    • IFV
  • Qualimed (labellisation principale) 

    Agrisud-ouest innovation (co-labellisation)


 FINANCEMENT
  • COÛT TOTAL DU PROJET : 3,5 M€
  • FINANCEUR(S) : FEDER FUI REGION LRMP
  •  CALENDRIER
  • PÉRIODE DU PROJET : Démarrage Janvier 2017
  • DURÉE : 4 ans

  • CONTACT

    Philippe STOOP

     iTK

     Avenue de l’Europe

     34830 CLAPIERS