25 Thème 2Thème 2 : 40 DAS 4DAS 4
Filière — Fruits et légumes

ILLIAD

Initiatives locales ou localisées, Innovantes pour une alimentation durable

Fiche_Illiad

Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, la révolution verte est en marche. Les consommateurs achètent des produits venant du monde entier, issus de processus de production intensifs. 

Depuis plusieurs années, la durabilité des filières alimentaires est remise en cause par les pouvoirs publics et les consommateurs, qui tendent maintenant à défendre des modèles alternatifs, respectueux de l’environnement, économiquement et socialement acceptables. 

Les freins techniques ou économiques rencontrés par ces systèmes alternatifs amènent à s’interroger sur leur capacité à se développer, voire à se maintenir, et par là même sur leur durabilité. 

Le projet s’est fixé pour objectifs de 

  • Proposer des indicateurs de la durabilité systémique des filières alimentaires 
  • Tester ces indicateurs, à travers des cas pratiques, pour les trois trajectoires typiques de la construction des filières alimentaires durables : l’innovation (fruits à noyaux), la différenciation (riz), l’encastrement territorial (blé tendre)
  • Proposer des innovations techniques ou organisationnelles dans ces filières.

Les retombées attendues

Des innovations techniques ou organisationnelles seront proposées dans les 4 filières étudiées : 

  • Blé tendre : un système d’échange territoral de déjections animales, pour faciliter la nutrition azotée du blé, et la nutrition des animaux.
  • Riz : recommandations pour les acteurs et les politiques afin d’accroître la durabilité environnementale et économique de l’indication de provenance géographique. Celle-ci, créée en 2000, réduit l’usage des produits chimiques. Mais elle n’a pas donné d’avantage significatif en termes de prix.
  • Pêches : mise en place de nouvelles filières alternatives caractérisées par des pratiques biologiques ou bas-intrants, des circuits courts et différentes dates de récolte. Ces filières devraient avoir un effet positif sur la santé, l’environnement (les pêches reçoivent de 20 à 33 traitements annuels) et la rentabilité.
  • Abricots : outre les filières développées en commun avec la pêche, création d’une filière dédiée à la transformation, qui devrait avoir un effet positif sur la qualité nutritionnelle et gustative des produits de l’industrie.

 Contact

Sandrine COSTA
UMR MOISA
sandrine.costa@supagro.inra.fr


 FINANCEMENT
  • COÛT TOTAL DU PROJET : 3.298 K€
  • FINANCEMENTS OBTENUS : 831 K€
  • FINANCEUR(S) : Agence Nationale de la Recherche (ANR) - AAP ALID
  •  CALENDRIER
  • LABELLISATION : mars 2011
  • PÉRIODE DU PROJET : janvier 2012
  • DURÉE : 4 ans
  • 100%


    CONTACT

    Sandrine COSTA
    UMR MOISA
    sandrine.costa@supagro.inra.fr